Pepita Greus

CD en vente sur http://album.orchestreplus.fr

L’Orchestre Symphonique de Saint-Dié-des-Vosges s’associe avec un trio jazz mené par Stéphane Escoms pour un concert présentant des musiques ensoleillées, rythmées et pleines de vie. Le concert porte le nom d’une mélodie populaire espagnole :

“J’ai rencontré Pepita GREUS pour la première fois à l’été 1980. J’avais 8 ans, j’étais jeune accordéoniste et un ami de mon grand-père m’a emmené acheter des partitions dans une librairie musicale de Valencia. Ce projet pour trio et orchestre est une façon de retrouver mes racines et de partager avec le public la beauté de ces mélodies.” – Stéphane Escoms

Mêlant arrangements et nouvelles compositions, s’inspirant fortement de la musique populaire espagnole du début du XXème siècle, ce concert vous propose une évasion musicale au coeur des fallas, les grandes fêtes populaires de Valencia.

 

Orchestre Symphonique de Saint-Dié-des-Vosges
Stéphane Escoms Trio
Rafael Paseiro, basse électrique, Alex Tran Van Tuat, batterie
Stéphane Escoms, compositions, arrangements et claviers


Tribute to Radiohead

L’Orchestre Symphonique vous propose de fêter les 30 ans du premier concert de Radiohead (1986). C’est avec audace que notre ensemble s’allie avec un combo rock guidé par Renaldo Greco, artiste de grand talent originaire de Saint-Dié-des-Vosges, afin d’explorer un autre genre, un autre mode d’expression. Transposant la noire réalité de la vie dans un univers décalé, Radiohead se montre d’une lucidité rare et aborde jusque dans ses textes des thèmes poignants, touchant à l’intime de la solitude et du mal-être.

« Radiohead, à l’instar d’Ellington pour le jazz, laissera une empreinte forte dans l’histoire du rock, élevant la qualité et l’exigence d’une musique née populaire à celles des grands compositeurs de l’écrit. Les remises en question permanentes du groupe concernant les frontières de leur musique, l’écriture, l’expérimentation des structures, des timbres et des conventions (métriques…) nous ont guidé tout au long du processus de création et d’appropriation. L’instrumentarium nous permettra de prolonger cet héritage et cette démarche. » Renaldo Greco

Orchestre Symphonique de Saint-Dié-des-Vosges
Le combo rock
Christine Ott / ondes Martenot
Alexandre Ambroziak / batterie
Mathieu Ambroziak / guitares, basse, effets
Renaldo Greco / direction artistique, chant, flûtes traversières

 


Carnaval !

Le Carnaval op.9 et le Carnaval de Vienne op.26 de Schumann sont deux œuvres que nous associons pour ce nouveau spectacle de l’Ensemble A.U.M. (Arts Unis vers la Musique).

L’orchestration de ces deux cycles de petites pièces pour piano nous permet d’interpréter la musique d’un des plus grands compositeurs romantiques, écrit spécialement pour notre effectif instrumental.

« C’était ni plus ni moins que les tribulations amoureuses – matière à variations sans fins – de cet excellent Arlecchino et de la douce, déclicieusement mutine Colombina. L’adorable fille du vieux et riche Pantalone avait déjà refusé la main du Chevalier à la tenue d’apparat et celle du savantissime Dottore »

Princesse Brambilla, E.T.A. Hoffmann

L’importance de la place de la Commedia dell’arte dans la musique de Schumann, et notamment dans ces deux « carnavals » n’est plus à démontrer. Cependant, peu de gens savent que Schumann a été inspiré par un texte d’un de ses contemporains : Ernst Theodor Amadeus Hoffmann. Ainsi que nous le révèle Liszt, le Carnaval de Vienne de Schumann « pourrait servir d’illustration à la mémoire des aventures burlesques liées au voyages de la Princesse Brimbilla ».

Béatrice Hurpeau réalisera une œuvre élaborée sur la thématique de la Comedia dell’Arte, en écho au Carnaval op .9, construite autour de citations et de variations. Un comédien vous racontera l’histoire de la « Princesse Brimbilla », d’après le roman d’Hoffmann.

Ce projet mettra donc en relation des artistes du passé et du présent, tous réunis pour faire vivre au spectateur la magie et les mystères d’un carnaval féérique et musical


de Mikawa à Shimosa

Ce spectacle met en musique le neuvième des Contes d’Ise, dans lequel un homme part en voyage, accompagné de deux de ses amis proches, afin de retrouver un sens à sa vie. Ils vont parcourir les provinces de Mikawa, Suruga, Musashi et Shimôsa, en s’émerveillant devant les trésors naturels du Japon. Dans ce touchant texte, datant du Moyen-Age du Japon, chacun de ces magnifiques lieux engendre l’écriture d’un court poème, exprimant les pensées ou les émotions de son auteur.

Ainsi, 4 compositeurs ont travaillés sur le thème de l’errance, du voyage, et sur l’histoire du Japon afin de produire quatre compositions originales. Ainsi nous invitons les spectateurs à entrer dans un univers lointain, mais avec une musique, un art d’aujourd’hui. La musique, les décors et costumes s’inspirent de quelques éléments traditionnels mais sont retravaillés pour produire une œuvre qui s’ancre dans notre temps.